Médecin cet Être Humain

28 novembre 2012

Vous êtes vous déjà demandé quelle personne est votre médecin une fois la porte du cabinet fermée ?

 

Ces êtres humains à qui nous confions notre intimité, notre vie, ces médecins que l’on sacralise, ces hommes et ces femmes au diagnostic que l’on espère à chaque visite juste et presque instinctif.

Comment éviter le fameux « Burn Out », plus anecdotiquement appelé « pétage de plomb » qui extermine une grande partie de nos amis médecins de famille ?

La dépression n’est plus l’apanage des patients, la vapeur s’inverse peu à peu. Alors qu’allons nous devenir ? Quelle solution trouver à cette problématique qui fait la une des magazines de santé en ce moment ?

 

C’est en visitant un site dédié aux métiers de la santé que nous avons eu le plaisir de découvrir le blog d’une femme médecin sous le couvert de l’anonymat nommée « Fluorette » .

Si les patients lui confie leur santé, elle nous délivre à son tour avec une sincérité déconcertante toute son intimité.

Comment ne pas être sensible à cette histoire qui est, on s’en doute bien, le quotidien de centaines de médecins autour de nous.

Ce témoignage nous éclaire sur l’envers du décors, une fois l’auscultation terminée, lorsque votre médecin vous serre la main, vous donne une feuille de prescription, et passe au suivant… et le malade suivant a peut être une histoire abominable, le doc va peut être devoir annoncer que cette nébuleuse sur le clicher c’est l’épée de Damoclès, et que c’est loin d’être une constellation céleste mais la plus mauvaise nouvelle à dévoiler, puis, il passera à un autre patient…..

A force d’emmagasiner toutes ces maladies, quelles solutions trouvent les médecins pour recycler le stress en énergie ?

Peut-être que cette femme médecin alias Fluorette a trouvé son exutoire, à suivre…          http://fluorette.over-blog.com/

 

Les erreurs médicales et leurs conséquences

16 novembre 2012

Les causes d’une erreur médicale au cours de la chirurgie:

L’incidence élevée des erreurs médicales qui ont été faites en particulier lors de la chirurgie a incité des experts et des professionnels de santé médicaux à mener de nombreuses enquêtes pour savoir exactement ce qui provoque une erreur lors de la chirurgie. Leurs résultats indiquent que les raisons d’une erreur médicale pourraient survenir au cours des interventions chirurgicales à cause de :

Chirurgiens ou le personnel médical qui est distrait et inattentif.
Chirurgiens surchargés de travail et le personnel médical à cause des horaires incroyablement mouvementée
Planification incomplète avant la chirurgie
A défaut de communiquer correctement les commandes de chirurgie qui ont été transmises verbalement, souvent parce que l’écriture du médecin est illisible.

Il est important de noter que, bien que des erreurs se produisent, la grande majorité des opérations et les traitements se déroulent sans problème. Parmi les milliers de patients traités chaque semaine, seule une petite minorité sont sujettes à des erreurs de ce genre.

 

Les conséquences

Une erreur chirurgicale est peut-être l’un des plus, sinon le type le plus commun et dangereux d’une erreur médicale que le médecin peut faire. Différents types d’erreurs chirurgicales peuvent entraîner les conséquences suivantes:

Autres chirurgies correctrices qui causent une douleur supplémentaire au patient
Développement d’infections conduisant à davantage de problèmes médicaux graves pour les organes et les nerfs
Hémorragies internes qui pourraient conduire à des saignements abondants et la mort éventuelle
Cicatrices
L’invalidité permanente ou une paralysie

Certaines chirurgies ont montré une incidence plus élevée d’erreurs médicales que d’autres. Les interventions chirurgicales dans lesquelles une erreur médicale est plus susceptible de se produire sont les suivantes.

Le bypass gastrique – réduction de la taille de l’estomac et sa reconnexion en contournant une partie de l’intestin grêle.
Accouchement
Chirurgie thoracique – exemples cathétérisme cardiaque, l’angioplastie et un pontage aorto-coronarien.
Chirurgies intestinales ou abdominale comme une laparoscopie
Augmentation mammaire – réductions ou agrandissements de la taille de la poitrine.
Liposuccion – élimination de la graisse excessive et du tissu en utilisant des techniques chirurgicales.
Rhytidectomie – lifting du visage
Rhinoplastie – chirurgie du nez
Otoplastie – chirurgie d’oreille

Types d’erreur médicale faite lors de la chirurgie:

La meilleure façon de comprendre les différents types d’erreurs médicales qui peuvent être commises au cours de la chirurgie est de lire quelques exemples communs.

Mauvaise localisation de la Chirurgie – cette erreur médicale est une opération d’une partie du corps saine. Cela comprend l’enlèvement de la partie du corps ( ex : amputation du pied droit à la place du pied gauche ) ou une chirurgie sur des organes sains, des tissus ou même une opération sur le mauvais patient.
Oubli d’instruments chirurgicaux dans le corps – cela peut paraitre surprenant, mais l’incidence de cette erreur médicale est assez élevée. Une enquête a montré que sur une courte période de quelques années plus de 15.000 patients ont eu un instrument chirurgical oublié à l’intérieur de leur corps. Les instruments communément laissés comprennent des éponges, écarteurs et serviettes chirurgicales.
Infections – celles-ci peuvent être développées par des salles d’opération insalubres, outils chirurgicaux, et des mains et gants du personnel d’exploitation.
Piqûres – Un autre type courant de l’erreur médicale est la perforation d’un tissu artèriel, un organe ou autre au cours de la chirurgie qui pourrait conduire à des saignements, des dommages ou la mort d’un organe.
Incisions irrégulières – l’incision qui est trop profonde, trop longue ou placée au mauvais endroit est un autre exemple d’une erreur médicale courante.

PARTAGEZ VOTRE EXPERIENCE MEDICALE

16 mars 2012

Partagez votre expérience médicale !

 

Le but de ce blog est avant tout, une entraide, un partage de nos expériences afin de pouvoir bénéficier des meilleurs soins médicaux et d’éviter services ou praticiens « à risques ». Nous sommes des millions, chaque année, à devoir subir une intervention chirurgicale, une hospitalisation pour des examens, suivre une psychothérapie, ou tout simplement être soigné pour une grippe. Il s’avère que les problèmes que les patients peuvent rencontrer avec les établissements ou le personnel soignant émanent souvent des mêmes établissements ou des mêmes personnes. alors communiquons nous nos expériences !

 

1 – Les erreurs médicales:

Lorsque l’on doit côtoyer le milieu médical, ce n’est, en général, par plaisir. Nous sommes souvent dans un désarroi, avec de réelles inquiétudes et souffrances.   A cela, parfois vient s’ajouter une équipe hospitalière vraiment désagréable, une erreur médicale, une opération ratée etc … vous devez réagir et informer le plus de gens possible.

Alors, si vous avez eu une mauvaise expérience avec votre médecin de famille, avec votre spécialiste, votre chirurgien, votre infirmière, un hôpital, une clinique ? Ne laissez pas passer tout ça sans réagir et parlez nous en. Vous nous éviterez peut être d’avoir à subir les mêmes problèmes.

 

1 – Les expériences médicales heureuses:

Vous avez connu une expérience médicale « heureuse », un service médical remarquable, un médecin ou un hôpital très compétant ?

Partagez cette expérience avec nous afin que nous puissions profiter de votre savoir. Peut être préférerons- nous nous faire opérer dans ce centre médical plutôt qu’un autre . vous pouvez m’ecrire à: evaluationmedecin@gmail.com en me précisant votre nom. Je la mettrai en ligne après approbation.

 

 

Angioplastie: le boucher de Toulon

22 juillet 2011

Bonjour,

Je sors de l’hôpital « Font Pré » à Toulon pour une angioplastie suite à un infarctus du myocarde. Je souhaite partager mon expérience et surtout, donner la parole à ceux qui, comme moi, ont eu des soins soit à louer, soit à déplorer.

Pour ma part, j’ai les deux. Les soins apportés ainsi que l’accueil et la prise en charge par le personnel du service de « soins intensifs cardio » de l’hôpital « Font pré », à Toulon, sont remarquables. Tout y est fait pour que l’on se sente le mieux possible ou plutôt, le moins mal possible.

Ensuite, je suis passé dans les mains du « boucher de toulon », le très respectable et intouchable docteur « Philippe Sans » ( qui est, entre autre, Maire adjoint à la Mairie de Toulon, franc maçon, etc … ). Cet homme s’est acharné à pratiquer une angioplastie par le poignet, sans anesthésie, et ne s’est pas arreté malgre mes 2 demandes plus une injonction, en dernier recours. Cet homme n’a pas respecté mon droit. Il est, en effet, dans l’obligation de respecter mon refus d’un soin.

La douleur etait insupportable. Bref, lorsque je me suis levé de la table d’opération pour lui « signifier » physiquement mon « désaccord », le « boucher de toulon »,  le « docteur » Philippe Sans, a finalement et rapidement décidé de passer par la fémorale, qui est sans douleur.

Cet homme, de l’ancienne école, où l’on apprenait que la douleur du patient n’est pas une considération à prendre en compte, contraste avec le reste du service, jeune, dynamique et soucieux de respecter le patient dans son ensemble. Ce dinosaure, qui ne doit d’avoir conservé son poste qu’à ses relations, est d’ailleurs tres mal vu au sein de ce service de soins intensifs. Le personnel est venu me féliciter et remercier de lui avoir parlé comme je l’ai fait ( ils aimeraient le faire eux memes mais, ils tiennent à leur emploi …). Cela les a visiblement soulagé.

Si vous avez une experience medicale que vous souhaitez partager, vous pouvez m’ecrire à: evaluationmedecin@gmail.com en me précisant votre nom. Je la mettrai en ligne après approbation.

A bientot